Navigation
Attention : votre navigateur n'est pas entièrement compatible avec les fonctionnalités de ce site, nous vous recommandons de passer à une version plus récente...
TRAVAUX DE RÉFECTION DU BOULEVARD HAMEL
  • ACCUEIL >
  • Nouvelles >
  • Un cocktail de bienvenue organisé pour accueillir les nouveaux travailleurs internationaux

Un cocktail de bienvenue organisé pour accueillir les nouveaux travailleurs internationaux

La Ville de Saint-Félicien, en collaboration avec l’organisme Portes ouvertes sur le Lac, a officiellement accueilli, hier, les membres d’une cohorte de 54 Guatémaltèques arrivés dans la municipalité au cours des derniers mois afin de travailler aux Serres Toundra. Cette soirée, qui a pris la forme d’un cocktail de bienvenue simple et convivial, était organisée pour une toute première fois à Saint-Félicien, mais est appelée à devenir une tradition destinée à marquer l’importance économique et sociale, pour la ville, de l’arrivée de ces travailleurs internationaux.

Éclater les barrières de la langue

Les travailleurs guatémaltèques ont été reçus dans une ambiance simple dans le cadre d’un événement où tout avait été conçu et réfléchi pour faire éclater les barrières de la langue et pour faciliter leur adaptation en territoire jeannois. Plusieurs initiatives ont ainsi été mises en avant pour faciliter les échanges entre les invités présents dans le hall de l’hôtel de ville de Saint-Félicien. Par exemple, notons la présence d’un traducteur sur place ainsi que l’installation d’une borne tactile sur laquelle il était possible d’accéder à un site de traduction en ligne. D’ailleurs, cette borne sera dorénavant installée de manière permanente à l’hôtel de ville à titre d’outil de référence. En outre, des fiches traduites en espagnol présentant les services et les nombreux attraits de la ville ont été remises à tous les nouveaux citoyens félicinois d’adoption.

Une main-d’œuvre précieuse

Pour Portes ouvertes sur le Lac tout comme pour le conseil municipal de Saint-Félicien, l’intégration de ces nouveaux arrivants revêt une grande importance. Si c’est la première fois qu’un événement du genre se tenait à Saint-Félicien, ce ne sera certainement pas la dernière puisque le maire de Saint-Félicien, Luc Gibbons, espère faire de ce cocktail d’accueil une nouvelle tradition municipale : « Il est important de démontrer que nous sommes une ville accueillante et dynamique à ces nouveaux arrivants. Nous voulons faciliter au maximum leur intégration et faciliter les échanges avec la population. Nous avons besoin de cette main-d’œuvre pour assurer notre développement économique. Mais au-delà de ce seul aspect, la présence de ces nouveaux arrivants dans notre ville représente une belle occasion de découvrir une nouvelle culture. C’est une richesse pour notre milieu sur laquelle nous allons mettre de plus en plus l’accent », souligne M. Gibbons.

« Nous saluons la décision de la Ville de Saint-Félicien d’organiser une activité de bienvenue et de souhaiter en faire une tradition. De telles initiatives sont essentielles afin de briser la gêne et la barrière de la langue qui existent naturellement. Nous sommes convaincus que, dans l’avenir, de plus en plus de citoyens découvriront à quel point l’immigration représente une richesse et une source de découvertes », mentionne Hélène Cabarrus de Portes ouvertes sur le Lac.

Le mandat des travailleurs guatémaltèques est d’une durée d’un an, mais ceux-ci ont la possibilité de demander une prolongation de celui-ci valide pour une deuxième année. Jusqu’à maintenant, près de 40% des 54 travailleurs internationaux actuels des Serres Toundra ont déjà fait part de leur volonté de prolonger leur séjour dans la région.