Navigation
Attention : votre navigateur n'est pas entièrement compatible avec les fonctionnalités de ce site, nous vous recommandons de passer à une version plus récente...
Fermeture de la route Saint-Eusèbe à la circulation lourde

Trop d’alarmes résidentielles non fondées

Plus de neuf alarmes incendie sur dix que reçoivent les centres de télésurveillance sont non fondées. Près de 20 % de ces alarmes sont dues à une installation déficiente des composantes du système d’alarme, à un mauvais entretien et à des composantes défectueuses. Plus de 40 % de ces alarmes sont engendrées par de la fumée légère (vapeur d’eau, fumée de cigarette ou de chauffage, poussière). Environ huit alarmes incendie non fondées sur dix se déclenchent entre 7 h et 20 h, lorsque les occupants sont à leur domicile. Ils peuvent donc réagir rapidement pour éviter que les pompiers se déplacent inutilement.

90 SECONDES POUR RÉAGIR!

La majorité des systèmes d’alarme incendie disposent d’une fonction de délai de 90 secondes avant la transmission du signal d’alarme à un centre de télésurveillance. Demandez à votre installateur ou au responsable de l’entretien du système de s’assurer qu’elle est activée.

Avant d’annuler l’alarme, vérifiez pour quelle raison elle s’est déclenchée : incendie réel, manipulation erronée, fumée légère, etc. Considérez toute alarme comme fondée jusqu’à preuve du contraire.

En présence de fumée ou d’un feu, évacuez les occupants jusqu’au point de rassemblement, puis faites le 9-1-1. Ne retournez pas à l’intérieur sans la permission des pompiers.

Si vous êtes certain que l’alarme est non fondée, vous disposez de 90 secondes pour composer votre code d’accès afin d’annuler l’alarme et d’éviter sa transmission au centre de télésurveillance.

Si votre système ne dispose pas de la fonction d’annulation, attendez une minute après le début de l’alarme que la ligne téléphonique se libère, puis appelez votre centre de télésurveillance.

N’oubliez pas que l’activation de la fonction de délai de la transmission du signal d’alarme accorde un maximum de 90 secondes aux occupants pour vérifier le bien-fondé de l’alarme et, le cas échéant, pour l’annuler en composant le code d’accès au clavier du système.

UNE ALARME INCENDIE NON FONDÉ CAUSE LE DÉPLACEMENT INUTILE DES POMPIERS SE QUI PEUT:

•  coûter cher à la municipalité et aux contribuables, compte tenu des effectifs qu’elle monopolise;

•  être passible d’une amende en vertu du règlement municipal # 2011-43 de la Ville de Saint-Félicien;

•  monopoliser les pompiers loin des urgences véritables, pouvant ainsi compromettre la sécurité des citoyens;

•  entraîner les intervenants d’urgence à exposer leur vie et celle de leurs concitoyens au danger lors de leurs déplacement.

 

Viateur Aubé
Chef aux opérations prévention/formation

Téléchargez le communiqué officiel en format PDF