Navigation
Attention : votre navigateur n'est pas entièrement compatible avec les fonctionnalités de ce site, nous vous recommandons de passer à une version plus récente...

Pourquoi ne faut-il pas nourrir les animaux sauvages?

Nourrir un animal sauvage peut être perçu comme un geste bienveillant. Malgré toutes les bonnes intentions qui sont à l’origine de ce comportement, il est important de s’en abstenir, tant pour le bien-être de l’animal que pour le nôtre.

Nourrir les animaux sauvages a pour conséquence de diminuer leurs capacités à trouver de la nourriture et de nuire à la forme physique qu’ils acquièrent normalement pendant la recherche de nourriture. De plus, les aliments consommés par l’humain ne sont pas nécessairement appropriés pour la faune sauvage. Ils sont peu nutritifs et peuvent s’avérer néfaste pour la santé des animaux.

Bien que la majorité des animaux sauvages soient en bonne santé, certains d’entre eux peuvent être porteurs de maladies susceptibles d’être transmises à l’humain par une morsure ou un contact avec la salive de l’animal, comme par exemple la rage. Comme il est difficile de distinguer si un animal est malade ou pas et qu’une réaction inattendue de sa part est toujours possible, il faut donc toujours être vigilant et garder ses distances.

Finalement, la diminution de la peur des animaux sauvages envers les humains et les attroupements causés par la présence de nourriture peuvent entraîner toutes sortes de conséquences. L’une d’elle est de favoriser leur présence le long des routes, ce qui entraine  l’augmentation des risques de collisions avec les véhicules.

Si vous appréciez les animaux sauvages, ne les nourrissez pas et laissez-les poursuivre leurs activités… naturellement!

Source : Service de l'urbanisme